Fonds Gérard et Jeannine Kirouac

Gérard Kirouac nait le 25 avril 1926 à Saint-Joachim de La Broquerie, au Manitoba. Ses parents venaient du comté de Kamouraska, au Québec. Les origines de la famille Kirouac sont bretonnes, et l’ancêtre Kervoac s’est établi dans la région de Cap-Saint-Ignace en Nouvelle France, entre 1721 et 1726.

Gérard épouse Jeannine Laurencelle le 12 juillet 1951 dans la paroisse Saint-Joachim et ont cinq enfants : Mérille, Georges, Diane, Réal et Noël.

Les parents de Jeannine sont Georges Laurencelle et Clara Beaudry du même endroit. L’ancêtre, Pierre II Laurencel, est venu d’Argentan en Normandie, France, pour s’établir au Québec, vers 1756.

Gérard travaille comme camionneur pendant 29 ans pour différents entrepreneurs. Jeannine, après avoir élevé sa famille, travaille comme secrétaire et aide enseignante à l’École Saint-Joachim pour une période de 21 ans.

En plus de leurs occupations professionnelles, ils participent bénévolement à diverses tâches à vocation communautaire. Gérard devient directeur et membre du comité de surveillance de la Caisse populaire de La Broquerie, puis directeur de la Société Saint-Jean-Baptiste pendant de nombreuses années ainsi que directeur du Club sportif. Comme Chevalier de Colomb, il est fait Grand chevalier de 1970 à 1972 et Député de district de 1972 à 1975.

Jeannine, quant à elle, est membre des Dames de Sainte-Anne et des Filles d’Isabelle. Elle  fait partie du comité des parents et maîtres, du comité du centenaire 1970, du comité directeur de la Coopérative de La Broquerie, du comité des fêtes du centenaire de La Broquerie en 1983 et en 2001, du comité du feuillet centenaire de l’Église Saint-Joachim. Elle est aussi correspondante pour La Liberté et coordonnatrice locale pour la Société franco-manitobaine durant les années 70. Impliquée dans le mouvement des scouts pendant 20 ans, elle œuvre, entre autres, comme cheftaine louveteau et instructrice-adjointe à la formation d’animateurs au sein du District de la Rivière-Rouge et de la Fédération de l’Ouest. De plus, elle assure la rédaction et la mise en page du Papier de Chez-Nous pendant 20 ans.

L’institution de ce fonds de famille témoigne de l’engagement de Gérard et Jeannine vis-à-vis de leur communauté et de leur générosité auprès de la collectivité franco-manitobaine.

[give_form id=”2584″]