Fonds Roger Smith

Né le 22 décembre 1929, Roger Smith est le fils de Joseph Appleton Smith et de Fédora Duguay. Issu d’une famille ancestrale d’origine allemande, l’aïeul Jakob Schmidt est arrivé à Fort Brooklyn, Long Island, aux États-Unis, le 22 avril 1781. Jakob Schmidt était un mercenaire allemand. Il joint la société civile à Montréal en 1783, et s’installe dans la région de Montréal, s’intégrant ainsi à la communauté francophone de l’époque. Son fils, Jacob, adopte le nom de famille Smith.

La famille Smith, établie au Manitoba dans les années 1887-88, a vécu dans plusieurs localités avant de s’établir à Richer, puis à Sainte-Anne.

Roger épouse Marguerite Gabrielle en 1955. Ils ont six enfants : une fille, Michelle; et cinq fils : Richard, Donald, Guy, Maurice et Paul. Décédé le 22 novembre 1985, Roger a vécu une vie de dévouement et d’engagement.

Roger Smith obtient un Baccalauréat ès Arts au Collège de Saint-Boniface et un Baccalauréat en Commerce à l’Université du Manitoba. De 1959 à 1964, il est secrétaire-trésorier à la municipalité rurale de Sainte-Anne. Entre 1964 et 1967, il travaille pour la maison de comptabilité PriceWater-house, Forest et Guénette de Winnipeg. Puis, pendant treize ans, il est secrétaire-trésorier à la Division scolaire de la Rivière Seine, tout en poursuivant des études pour devenir comptable agréé. De 1980 à 1982, il occupe le poste de secrétaire-trésorier à la Division scolaire Saint-Boniface puis il exerce les fonctions de directeur général de Francofonds, tout en tenant un service de comptabilité à son propre compte.

Roger Smith a mené une vie publique fructueuse. Ainsi, il est maire du Village de Sainte-Anne de 1970 à 1974, et de 1980 jusqu’à sa mort. Dans son village, il siège au conseil d’administration de l’Hôpital, du Petit Courrier, et il est président de la Villa Youville.

Il se dévoue corps et âme dans ses fonctions de membre des Chevaliers de Colomb, de la Commission municipale provinciale, de président de l’Association France-Canada et du Club des hommes d’affaires de Saint-Boniface. Fervent défenseur de la langue et de la culture françaises au Manitoba, il œuvre beaucoup pour le rayonnement de sa communauté et la vitalité de sa culture.

Pour lui rendre hommage, ses proches ont crée le Fonds de famille Roger Smith. La bourse d’études en commerce ou la subvention pour le développement de la Bibliothèque de Sainte-Anne constituent un rappel de l’inestimable contri-bution de Roger à sa communauté.